Quelles sont les démarches employées par les chasseurs de tête ?

Une manière de recruter de plus en plus efficace est de faire appel à des chasseurs de tête. Dans la pratique, cette technique permet d’augmenter les chances pour une entreprise de trouver les personnes les plus compétent et de les approches directement par l’intermédiaire d’un cabinet de chasseur ou de chasseur particulier. Généralement, les personnes les plus approché sont les personnes ayant des compétences : double diplôme, thèse ou encore des aptitudes particulières pour intégrer un domaine en pénurie de personnel. Originellement, cette pratique été réserver au recrutement de manager et cadre supérieur mais les besoin du marché du travail ont mené à une diversification massif des profils recherchés.

Définition d’un champ de recherche

Tout d’abord le client donneur d’ordre défini le profil qu’il souhaite avoir, pour il communique la fiche de poste assigné au profil désigné. En fonction des informations ainsi communiqué, le chasseur de tête défini s’il ira dans les universités pour voir des profits en phase de graduation ou prospecter du coté dans entreprise dans la région qu’il a préalablement défini. A cette étape de la recherche le client peut aussi orienter le chasseur vers des entreprises où ils ont vu des profils intéressant. Et par la suite une liste de candidat potentiel est proposer au client afin qu’il fasse une sélection de profil à approcher directement.

La recherche d’information

Il s’agit en premier lieu d’un travail de recherche sur la personne. Le poste qu’il occupe, l’ancienneté de la personne, ses perspectives d’évolution ou dans des cas les plus extrêmes ses revenu mensuel. Ce travail est réaliser confidentiellement au téléphone car entre deux entreprise, deux personnes peuvent occuper un même poste mais ne pas avoir les mêmes conditions de travail, de responsabilité ou encore de mission.

Le contact direct

En fonction des informations récoltées, le chasseur de tête peut effectuer un premier contact pour définir si le profil correspond réellement à la demande du client. Une présentation exhaustive du poste lui est faite et voir l’intérêt qu’il a pour le poste. A noter que cette offre est généralement meilleure que celui qu’il a à ce moment-là. Dans tous les cas, le candidat répond par le fait qu’il n’est pas recherche, permettant ainsi au chasseur de passer à la deuxième phase de son approche qui est la prospection pour qu’il y ait le déclic chez le candidat. De manière simple, il s’agit de lui faire comprendre que l’offre qui lui est offert est une perspective tangible d’évolution professionnelle avec tous les avantages. Puis en fonction de la réponse le candidat est orientée vers un processus de recrutement qui est pour la plus part une formalité de validation de poste.

Quelles sont les missions d’un consultant en recrutement ?
Découvrez tous les secrets de l’analyse du langage corporel en entretien d’embauche